Pour des légumes sains dans un jardin sain

# 1 L'arrosage

En été, arrosez de préférence tôt le matin ou en soirée, l’évaporation se trouve ainsi réduite… et utilisez si possible les eaux de pluie via un récupérateur.

# 2 le paillage et le broyage de mes déchets verts

Paillez potager, massifs et pieds d’arbres fruitiers. Ce procédé présente le double avantage de réduire la pousse des mauvaises herbes et surtout de conserver l’humidité du sol. Ici aussi, des économies d’eau en perspective, mais également une réduction de déchets verts à déposer en déchèterie...

Paillage

Étalés sur les parterres, au pied des haies, fleurs ou plants de mon potager, les déchets verts serviront de fertilisant naturel.

Broyage

Lorsque vous tondez la pelouse , favorisez le "mulching" :  une technique de tonte sans ramassage de l'herbe. La tondeuse mulcheuse coupe la partie haute de l'herbe en infimes parties qui sont redéposées uniformément sur la pelouse, pour former un mulch ou paillis. Cette technique peut également être réalisée avec une tondeuse classique, en avançant doucement, en taillant hauteur par hauteur.

Les petits déchets (petits branchages) peuvent être transformés en broyat en passant dessus avec la tondeuse.

Pensez au compostage : le broyat obtenu sera un apport parfait de matière sèche (en savoir plus sur le compostage)

# 3 Le compostage

Privilégiez le compost, engrais verts et organiques. Auray Quiberon Terre Atlantique met à disposition, sous convention, un composteur par habitation. Pour le retirer, adressez-vous à la Mairie de votre commune !

En savoir plus sur les techniques pour obtenir un bon compost

# 4 les plants

Changez de légumes tous les 2 ans environ, pour permettre à la terre de se régénérer et ainsi réduire les risques d’apparition de maladies ou d’insectes nuisibles.

# 5 Les insectes

Favorisez la présence des insectes auxiliaires, coccinelles, abeilles, carabes, libellules ou perce-oreilles… en faisant pousser des plantes mellifères (tournesol, prairies fleuries…) et en aménageant un espace propice à leur développement (petit tas de bois ou d’herbe, hôtel à insectes…).

# 6 Les associations

Associez des fleurs, des plantes aromatiques, et des légumes ensemble. Par exemple, les soucis éloignent les insectes des choux, des carottes et des salades, la lavande et la menthe tiennent à distance fourmis et pucerons, et les choux et les tomates se protègent mutuellement.